Que faire en cas de résiliation de son assurance pour non paiement ?

Publié le : 22 novembre 20214 mins de lecture

Être résilié de son contrat d’assurance auto pour non-paiement est actuellement fréquent chez plusieurs conducteurs. En effet, une rupture de ce genre n’est jamais facile car l’assuré sera non seulement dans l’obligation de payer ses dettes, mais il sera encore plus compliqué de trouver un autre assureur. Cependant, afin de pouvoir circuler librement, la loi exige un minimum d’assurance à chaque véhicule. D’où, nombreux se demandent que faire en cas de résiliation d’assurance pour non-paiement. Certes, il faudra d’abord savoir les causes majeures, trouver une nouvelle assurance et tout faire pour éviter une autre résiliation.

Quelles sont les causes majeures d’une résiliation de non-paiement ?

Tout comme l’assuré, l’assureur a également le droit de mettre fin au contrat quand l’autre partie ne respecte pas son obligation. En effet, le non-paiement de ses cotisations peut engendrer une résiliation de la part de son assurance. Dans ce cas, votre véhicule ne sera plus couvert d’aucune garantie en cas d’incidence. Et bien sûre, vous ne pourrez plus circuler comme tous conducteurs. Certes, il existe différentes raisons pour que l’assuré ait des impayés auprès de son assureur : changement de banque, retard de positionnement de salaire, une erreur bancaire ou un blocage intentionnel de prélèvement. Néanmoins, pour vous sauver de l’affaire, le plus rapide est de souscrire une nouvelle assurance. D’ailleurs, vous trouverez de nombreux devis d’assurance gratuit en quelques clics et un comparateur vous sera proposé.

Comment souscrire auprès d’un nouvel assureur ?

Suite à une résiliation de son assurance pour non-paiement, la première solution qui devrait vous venir à l’esprit est de vous souscrire à un nouvel assureur immédiatement. En effet, si vous négligez cette étape, votre voiture ne pourra pas rouler pendant un certain temps. De plus, si vous persistez à circuler sans assurance, vos peines seront lourdes car vous allez devoir payer une amende de 3750 euros avec une suspension de permis suivie de la confiscation de votre auto. Cependant, la souscription est ouverte à différents profils car nombreux assureurs se sont spécialisés en termes de rupture de contrat pour non-paiement. D’ailleurs, plusieurs formules de garanties vous seront avancées afin de vous guider en termes de budget. Seulement, afin d’y adhérer, remplissez bien toutes les conditions exigées.

Comment éviter une résiliation de non-paiement ?

Une fois que vous êtes souscrits à votre nouvelle assurance suite à la résiliation de non-paiement, il est conseillé de faire tout son possible pour éviter les mêmes circonstances. En effet, vous devez toujours prévenir votre assureur de tous les évènements pouvant affecter le prélèvement mensuel. Et cela, à commencer par mettre à jour toutes les informations y afférentes. Si le cas se présente à nouveau, faites le nécessaire après les dix jours qui suivent la date d’échéance accordée par l’article L113-3 du Code des assurances pour régler vos impayés. Certes, si vous n’avez pas encore de solution, une lettre de mise en demeure vous sera notifiée par votre assurance rappelant les sommes dues. A défaut de manifestation, votre contrat sera suspendu après trente jours.

Plan du site