Assurance jeune conducteur : pourquoi est-elle aussi chère ?

Publié le : 22 novembre 20213 mins de lecture

Pour pouvoir rouler en toute tranquillité en voiture, il est obligatoire de souscrire une assurance. Divers types d’assurance, de coûts plus ou moins variables, sont alors proposés aux clients, compte tenu de différents critères. L’assurance jeune conducteur est, par exemple, relativement chère pour diverses raisons.

Des tarifs un peu spéciaux pour les jeunes conducteurs

Les statistiques montrent que les jeunes conducteurs sont les plus impliqués dans des accidents graves. Ces jeunes sont essentiellement compris dans la tranche d’âge 18 – 24 ans. Cette constatation est expliquée, en grande partie, par un manque d’expérience en conduite. D’ailleurs, les jeunes conducteurs n’ont obtenu, en général, leur permis de conduire que depuis peu de temps. L’immaturité des jeunes et leur penchant à prendre plus risques peuvent être également des explications. Ainsi, pour les compagnies d’assurance, assurer les jeunes conducteurs comporte beaucoup plus de risque. Il est alors normal que les assurances qui leur sont réservées soient spéciales et de tarif relativement élevé. Le tarif appliqué peut, de même, dépendre de la puissance de la voiture qu’on conduit. Un jeune conducteur peut alors, des fois, payer presque le double des montants que les autres souscripteurs doivent payer.

Les surprimes influent sur les coûts

Mais en matière d’assurance, une personne qui n’a pas encore souscrit de contrat d’assurance est également considérée comme un jeune conducteur. Il en est de même pour celles qui n’ont obtenu leur permis de conduire que depuis peu de temps. En général, les titulaires de permis de moins de 3 ans sont concernés par cette appellation. Des surprimes peuvent alors être appliquées dans diverses formules de contrat d’assurance. Elles peuvent être appliquées d’une manière dégressive pendant les trois premières années d’obtention de permis de conduire. Or, les surprimes sont des éléments essentiels dans le calcul des cotisations des souscripteurs.

Des formules d’assurance plus chères

En tant que jeune conducteur, les risques d’accidents sont généralement plus élevés. Il est alors plus judicieux qu’il soit assuré avec plus de garanties. Les assurances tous risques ou du moins les assurances intermédiaires sont alors plus appropriées. On peut assurer le souscripteur contre différents dangers pour sa protection personnelle et pour celle de son véhicule. Un assuré qui a acheté une voiture à crédit n’ayant pas opté pour une assurance spécifique ne peut pas bénéficier d’une indemnisation satisfaisante, en cas de sinistre. Or, les assurances qui couvrent différents types de sinistre sont plus chères, surtout si le souscripteur est un jeune conducteur.

Plan du site